A MAISON : présentation du nouvel espace culturel du Consulat de France

Le 24/02 à 10h30, Le Consulat Général de France ouvrira son nouvel espace culturel "A Maison" au 11ème étage de la Casa Europa (ancienne Maison de France).

Présentation

JPEG

"Une contribution de la France au projet de revitalisation du Centre-Ville à Rio de Janeiro"

C’est ainsi que le Consul Général de France, Brice Roquefeuil, définit le nouvel espace culturel A Maison, qui ouvrira ses portes au public le 24 février. Avec les travaux de rénovation, qui ont pris plus d’un an, l’espace au 11ème étage de la Casa Europa – siège du Consulat – dispose d’une bibliothèque multimédia, et aura, très bientôt, un café avec des produits français, ainsi qu’un Bar à Champagne Perrier-Jouet sur la terrasse.

Au rez-de-chaussée, se trouvent le Cinémaison et le Théâtre de la Maison de France. « Nous souhaitons que l’espace ‘A Maison’ devienne un lieu incontournable de la vie culturelle de Rio. Notre ambition est de marquer notre position dans le circuit culturel du Centre Historique et de contribuer à la revitalisation du quartier, avec une programmation franco-brésilienne intense et très diversifiée, » explique le Consul, en ajoutant que le VLT (Veículo Leve sobre Trilhos) aura bientôt un arrêt devant le bâtiment, ce qui facilitera davantage l’accès aux locaux.

JPEG
Le Consul Général de France, Brice Roquefeuil, présente la ’Bibliomaison’, la bibliothèque du nouvel espace culturel.

Bibliomaison : une bibliothèque multimédia avec une collection de 20 000 titres

La Bibliomaison dispose de plus de vingt mille exemplaires de livres physiques et numériques (e-books), des magazines, des journaux, des CDs et des DVDs. Pour la bibliothécaire Valérie Lengronne, responsable de la collection, de nouveaux titres ont été acquis, y inclus en portugais, afin de démocratiser l’accès à la culture de la France. « Avant les travaux, la plupart de nos ouvrages était uniquement en français, ce qui n’attirait pas beaucoup les brésiliens qui ne maitrisent pas la langue », explique Valérie, en ajoutant que l’inscription donnant accès à la bibliothèque sera simplifiée, numérisée et gratuite. Avec cette réforme, notre objectif est non seulement d’attirer les universitaires, mais toutes les personnes intéressées par la culture française.

Horaire d’ouverture de BiblioMaison :
Lundi, jeudi, vendredi : 11h- 18h
Mercredi : 11h-19h
Un samedi sur deux, de 9h à 13h
Mardi : fermé au public
Adresse : Av. Antonio Carlos, 58 / 11ème étage – Centre-ville.
Téléphone : (+5521) 3974 6669
Ouverture au public : le 24 février 2016, à 10h30
Site : http://riodejaneiro.ambafrance-br.org/
Réseaux sociaux : https://www.facebook.com/consulatfrancerio
Contact pour la presse : service de presse du Consulat de France
Inscriptions:Pour s’inscrire ou rénover son inscription, apporter un justificatif de domicile de moins de 3 mois et une pièce d’identité
Oeuvres disponibles à la Bibliothèque :http://medrio.opac3d.fr/search.php, un accès à la plateforme Culturethèque est également disponible sur place, permettant l’accès à des milliers de titres

JPEG
La BiblioMaison dispose d’une riche collection de 20 000 ouvrages en français et en portugais.

Le Cafémaison : un café avec terrasse, sous la direction du Chef français David Jobert

En journée, la terrasse sera l’extension du Cafémaison, lequel sera dirigé par un chef français.

Ouverture prévue en avril 2016

Le Barmaison : un bar à champagne de la marque française Perrier-Jouët

Le soir, la terrasse devient un Bar à Champagne de la prestigieuse marque française Perrier-Jouët.

Ouverture prévue en avril 2016

JPEG
Café-terrasse pendant la journée, le Bar à Champagne de la prestigieuse marque française Perrier-Jouët occupera l’espace au coucher du soleil.

La presse en parle...

Découvrez les articles publiés dans la presse brésilienne sur l’inauguration de la Maison !

PDF - 7.6 Mo

Le projet architectural

Le projet, signé par l’architecte Julia Abreu, directrice de Peckson Engenharia, en partenariat avec l’architecte Ligia Tammela, a transformé l’ancienne bibliothèque du 11ème étage en un ample espace de 780 mètres carrés, avec de grands panneaux vitrés qui permettent aux visiteurs d’apprécier la vue imprenable de la Baie de Guanabara. « L’objectif a été de valoriser la beauté de Rio de Janeiro en contribuant à ce que les amants de la culture française puissent relier une bonne lecture à ce qu’il y a de mieux dans la cuisine de France », explique l’architecte.

JPEG
L’architecte Julia Abreu, directrice de Peckson Engenharia, a transformé en un an et demi l’ancienne bibliothèque du 11ème étage en un ample espace de 780 mètres carrés, avec de grands panneaux vitrés qui permettent aux visiteurs d’apprécier la vue imprenable de la Baie de Guanabara.

Júlia Abreu avait devant elle un énorme défi : celui de créer une ambiance accueillante et moderne, capable de recevoir la collection de 20 mille ouvrages. Pour le faire, elle a compté sur le partenariat d’entreprises d’origine française, comme Tok&Stok – une référence en meubles et décoration au Brésil –, et Fermob, qui produit des meubles d’extérieur en France. Pour agrandir l’espace et intégrer les ambiances, elle a démoli l’ancien foyer d’accueil, a éliminé des murs et a investi en signalétique. « Cela nous a permis de créer des espaces plus amples et libres de barrières. Les murs sont restés uniquement là où ils sont vraiment nécessaires, comme pour les salles d’étude et de réunion », indique l’architecte. Les tons gris et noir de la décoration gagnent en personnalité avec le châtain des chaises Charles Eams et des fauteuils Egg couleur vert citron.

JPEG
Une grande salle de réunions avec une vue imprenable sur le Pain de Sucre, pouvant accueillir jusqu’à 25 personnes.

JPEG
Une autre salle de réunions, plus petite, avec vue sur la Baie de Guanabara, peut accueillir jusqu’à 8 personnes.

Le salon central est occupé par des tables de lecture ainsi que de grands canapés et des puffs, avec une salle d’études pour cinq personnes et une salle de réunions pour jusqu’à vingt personnes. Pour les enfants, un espace enfantin – décoré avec des meubles de la ligne Bel Lobo développée pour Tok&Stok – offre des livres séparés par tranches d’âge. Au fond, il y a aussi un espace multimédia, avec des appareils de télévision, des ordinateurs et des tablettes, où les usagers pourront écouter de la musique, assister à des classiques du cinéma français et aussi lire des magazines et des quotidiens numériques.

JPEG
L’Espace Culturel dispose d’un mobilier accueillant de la marque d’origine française « Tok&Stok », ces espaces confortables avec de grands canapés et des puffs ont été conçus pour que les visiteurs se sentent comme à la maison

Dans l’ancien projet, de grandes étagères cachaient la vue sur la Baie de Guanabara et assombrissaient l’espace. Il a été nécessaire de créer des solutions pour pouvoir exposer toute la collection, comme les étagères tournantes par exemple, qui aménagent l’espace sans la rigidité de la bibliothèque traditionnelle. « Dans la partie centrale, nous avons utilisé uniquement des expositeurs plus bas. Les étagères plus hautes ont été placées sur les côtés, sans nuire à l’entrée de la lumière naturelle et en contribuant à la circulation des personnes », remarque l’architecte, en ajoutant aussi que l’artiste brésilien Ivonesyo Ramos et le photographe français Vincent Rosenblatt ont fait donation de quelques œuvres à la médiathèque.

L’espace, qui ne possédait auparavant que des toilettes unisexe, aura désormais des toilettes séparées pour femmes et hommes, comptant quatre et trois cabinets respectivement, ainsi que des installations pour handicapés.

Un peu de l’histoire de la bibliothèque de la Casa Europa (ancienne Maison de France)

En 1961, les bibliothèques du Service Culturel de l’Ambassade et de l’Alliance Française se sont réunies pour constituer la Bibliothèque de la Maison de France. De 1964 à 1985, pendant la dictature militaire, c’était un espace privilégié de liberté, d’échanges et de libre accès aux lectures considérées « subversives » dans le pays, particulièrement celles des penseurs français de gauche. À côté de ce qui était à l’époque la Faculté de Philosophie et de Lettres de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ), la Maison de France représentait un endroit protégé de la censure et ouvert au débat d’idées. C’était donc pendant les « années de plomb » que la Bibliothèque a acquis son profil universitaire et sa vocation de foyer de l’activité culturelle.

JPEG
La Bibliothèque de la Maison de France pendant les années 60.

Avec cette réforme, le but est non seulement d’attirer les universitaires, mais tous ceux qui s’intéressent par la culture française. La BiblioMaison dispose de plus de vingt mille exemplaires de livres physiques et numériques (e-books), des magazines, des journaux, des CDs et des DVDs. Pour la bibliothécaire Valérie Lengronne, responsable de la collection, de nouveaux titres ont été acquis, y inclus en portugais, afin de démocratiser l’accès à la culture de la France. « Avant les travaux, la plupart de nos ouvrages était uniquement en français, ce qui n’attirait pas beaucoup les brésiliens qui ne maitrisent pas la langue », explique Valérie, en ajoutant que l’inscription donnant accès à la bibliothèque sera simplifiée, numérisée et gratuite.

L’espace accueille aussi le bureau de Campus France – le service officiel d’informations sur les études supérieures en France – où les intéressés par la réalisation d’échanges culturels en France pourront être reçus individuellement.

publié le 25/05/2016

haut de la page