Aurélie Letellier Berak, porteuse de la Flamme Olympique

Le 30 juin dernier, Aurélie Letellier Berak, Ticketing-Manager au sein du Comité d’Organisation Rio2016, a porté la Flamme Olympique à Foz do Iguaçu. Retour sur un moment inoubliable !

JPEG

Porter la flamme Olympique est certainement l’un des plus grands honneurs pour tout fan de sport. C’est un moment unique et chargé d’émotions. Avec plus de 300 villes traversées et 20 000 km parcourus, c’est un voyage incroyable et un souvenir impérissable qui sera laissé aux quelques 12 000 relayeurs. La France est aussi à l’honneur durant ce périple, à l’image d’Aurélie Letellier Berak qui a eu le privilège de porter la torche à Foz do Iguaçu, dans le sud-ouest du Brésil le 30 juin dernier.

Les Jeux Olympiques et Aurélie c’est une histoire qui démarre avec Sochi 2014. Actuellement Ticketing-Manager au sein du Comité d’organisation Rio2016, cette française de 35 ans a posé ses valises à Rio pour vivre de l’intérieur les premiers Jeux d’Amérique du Sud. Une expérience singulière au coeur des valeurs olympiques, incarnées par cette flamme. Effectuant un parcours de 200m au sein de la ville mondialement connue pour ses chutes, c’est avec un grand sourire et beaucoup de fierté qu’elle est entrée dans le groupe très fermé des personnes qui pourront dire "Je l’ai fait". Elle a bien voulu se prêter au jeu des questions/réponses.

JPEG

Comment devient-on porteur de torche ?
« 
Les partenaires du parcours de la torche ont le droit exclusif de désigner les porteurs de torche. Cependant, le comité organisateur Rio 2016 a obtenu 50 places au long du parcours, pour offrir une opportunité unique à une sélection d’employés. Un concours interne a donc été organisé parmi les 3 000 employés que le comité comptait à ce moment-là. Chaque employé pouvait présenter sa candidature ou celle d’un collègue à travers un court texte et une photo, le but étant de désigner les 50 personnes qui grâce à leur contribution et à leurs valeurs représentent le mieux le Comité organisateur. Grâce à une recommandation de mon équipe, et aux votes de mes collègues, j’ai eu l’immense honneur d’être sélectionnée. Ma photo de candidature avec le T-shirt #Esprit Bleu a sans doute contribué à mon élection. »

Quel effet cela fait-il de porter la flamme et quelle est la première chose que tu as ressentie quand on te l’a transmise ?

« C’est un immense honneur, mais j’avoue que j’étais extrêmement nerveuse. Relayer la flamme, c’est porter un message de paix, d’unité et d’amitié. En rejoignant mon point de départ, je ressentais un mélange d’émotions différentes. Et puis au moment où l’on m’a passé la flamme, tout s’est effacé. C’était comme entrer dans un univers parallèle, en communion avec les gens autour mais où tout le reste ne comptait plus. L’euphorie que génère la torche est contagieuse : le moment du passage de flamme est un grand moment de bonheur. J’ai eu la chance de pouvoir partager ce moment avec plusieurs amis qui avaient fait le déplacement, ce qui a rendu ce moment encore plus spécial. »

Résume ton expérience de porteuse de flamme en 3 mots

« Fierté, Paix, Partage »

Un petit mot pour nos athlètes ?

« Les supporters Français de Rio sont fiers d’accueillir la plus grande délégation Française de l´histoire, pour porter nos valeurs et celle de l’olympisme dans un cadre magique. Je suis impatiente de partager les nombreux moments de bonheur que nos athlètes ne manqueront pas de nous procurer !

 »

JPEG
Aurélie et son équipe de Rio2016

publié le 29/07/2016

haut de la page