Bravo Francis Joyon ! La Route de l’Amitié en 13 jours seulement

JPEG
Francis Joyon entre dans la Baie de Guanabara après 13 jours de navigation ! (photo André Pentax)

Lundi 21 avril 2014 (17h38’19’’ TU), le maxi-trimaran IDEC a coupé la ligne d’arrivée à Rio de Janeiro, au Brésil. Francis Joyon établit ainsi le premier temps de référence de la Route de l’Amitié, nouveau record entre Bordeaux et Rio de Janeiro. Son temps de course : 13 jours, 03 heures, 05 minutes et 19 secondes pour couvrir les 4812 milles du parcours théorique.

Bravo à Francis Joyon ! Bravo à toute l’équipe du Maxi Trimaran IDEC !

JPEG
Photo Gustavo Pacheco

JPEG
Photo André Pentax

Cette toute nouvelle Route de l’Amitié entre Bordeaux et Rio de Janeiro, conçue comme un trait d’union entre la France et le Brésil, a été en effet imaginée au profit de l’ICM, Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière.

Une voile signée au profit de l’ICM

L’une des voiles d’avant a été signée par l’équipe de France de football, ces Bleus qui débarqueront bientôt au Brésil pour briguer la coupe du Monde. De nombreux autres sportifs et personnalités artistiques et politiques ont aussi apposé leur signature sur cette voile qui sera vendue aux enchères en fin d’année à Paris afin de lever des fonds pour l’ICM. À Rio, au cours d’une réception le 7 mai, le champion du monde de football et ex-joueur de l’Olympique de Marseille, Paulo César Caju, ainsi que le Consul Général de France, Brice Roquefeuil , Yvonne Bezera de Mello, Projet Uerê et Etienne Hirsch, ICM, ont paraphé la voile. Les navigateurs médaillés olympiques Torben et Lars Grael ont également participé et signé le 8 mai dernier.

JPEG
À Rio, Yvonne Bezerra de Mello, Projet Uerê, le Consul général Brice Roquefeuil, Etienne Hirsch, ICM, et Paulo César Caju ont signé la voile
JPEG
Francis Joyon entouré par Torben et Lars Grael, deux figures emblématiques de la voile brésilienne (Photo Gustavo Pacheco)

Des enfants de Maré à bord

Jeudi 8 mai, Francis Joyon et Patrice Lafargue, Président du Groupe IDEC ont invité à bord une dizaine d’enfants du Projet Uerê (voir encadré), de la communauté de Maré, pour une sortie en mer. La coordinatrice du Projet Uerê, Yvonne Bezera de Mello, salue l’initiative : "C’est magnifique ! Une superbe opportunité pour ces enfants, dont certains connaissent à peine la mer !" Polos de l’équipe IDEC endossés, vite à l’aise sur les trampolines du maxi-trimaran, les jeunes ont rapidement été enrôlés par le capitaine Joyon : "Un, deux, trois et hop !" pour hisser la grand-voile, la barrière de la langue s’envole rapidement et tout le nouvel équipage s’affaire.

JPEG

En toute confiance, Francis Joyon laisse même les commandes aux nouvelles recrues pour traverser la Baie de Guanabara. À la barre, les vocations naissent. Luis Felipe n’était jamais monté sur un bateau à voile auparavant, et pourtant en conseillant son copain Juan, il a vite adopté le vocabulaire des marins : "Garde ton cap !", "redresse pour prendre le vent", "regarde ta boussole !"...

JPEG
Francis Joyon et deux moussaillons du jour, des enfants du Projet Uerê de Maré.


JPEG
Luis Felipe et Juan, du Projet Uerê, ont vite pris goût au plaisir de la voile !


De retour sur la terre ferme, les enfants remercient le navigateur, qui les interroge à son tour : "l’un de vous a-t-il envie de monter à nouveau sur un bateau ?" Luis Felipe n’hésite pas un instant, "Oui, moi j’aimerais beaucoup, et peut-être même devenir marin aussi pour battre votre record !" Francis Joyon semble apprécier la bravade : "si tu battais un jour mon record, alors là je serais fier et heureux !"

La Route de l’Amitié France-Brésil est bel et bien ouverte !

JPEG
Les enfants du Projet Uerê invités à bord par Francis Joyon et Patrice Lafargue, Président du Groupe IDEC.


Plus d’informations sur le Maxi Trimaran IDEC : http://www.trimaran-idec.com/fr/
Contact Presse : Agence Mer et Media / Fabrice THOMAZEAU
T. +33 (0)2 99 23 83 83 / Mob. +33 (0)6 86 00 06 73 - fabrice.thomazeau@mer-media.com

Voir également le site de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière : http://icm-institute.org/menu/actualites


*Projet Uerê : Autour d’une pédagogie développée par Yvonne Bezerra de Mello, les enseignants proposent aux enfants marqués par la violence omniprésente de la communauté de Maré, des exercices de calcul mental, de mémoire, le tout à un rythme rapide pour réactiver le processus cognitif et enclencher le processus d’apprentissage enrayé par les traumatismes subis.
Près de 450 enfants de 6 à 16 ans fréquentent l’école en dehors de leur emploi du temps scolaire. Depuis 1998, ils sont environ 3 000 enfants à avoir bénéficié de la pédagogie Uerê-Mello.

Voir le site du Projet Uerê : http://projetouere.org.br/

Lire également l’article "La violence vue par les enfants de Maré : l’enquête de deux journalistes français".

publié le 15/05/2014

haut de la page