Conférences avec Jacques Leenhardt autour des 200 ans de la Mission Artistique Française au Brésil

En célébration des 200 ans de l’arrivée de la Mission artistique française au Brésil, Jacques Leenhardt, directeur d’Études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris) et expert de l’œuvre de Jean-Baptiste Debret, donnera trois conférences à Rio de Janeiro, le 24 mai, le 31 mai et le 2 juin.

JPEG

De formation philosophe et sociologue, Jacques Leenhardt est Directeur d’Études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris) où il dirige l’équipe de recherche EFISAL : Fonction imaginaires et sociales des arts et des littératures. Il travaille sur l’art et la littérature, en particulier en Amérique Latine et est aujourd’hui reconnu comme le spécialiste français de la Mission Artistique et, plus particulièrement, de Jean-Baptiste Debret.

Le 24 mai (Casa do Saber) : VIAGEM ENTRE MUNDOS - Os 200 anos da Missão Francesa

Jacques Leenhardt sera l’invité d’honneur de cette conférence sur le thème de l’influence de la Mission Artistique Française dans le processus de construction de l’identité brésilienne, processus qui transforma cette ancienne colonie portugaise en un des plus grands pays d’Amérique du Sud.

Le 31 mai (Alliance Française Botafogo) : Conférence avec Jacques Leenhardt et Rosana Lanzelotte

Même thématique que le 24 mai. Rosana Lanzelotte est musicienne spécialiste de la musique à l’époque de la Mission Artistique et plus particulièrement des œuvres de Sigismund Neukomm (musicien arrivé peu de temps après la Mission Artistique).

Le 2 Juin (Casa de Rui Barbosa) : 200 ANOS DA DESCOBERTA DO BRASIL POR JEAN-BAPTISTE DEBRET

Lorsque l’oeuvre de Debret fut publiée en France, dans les années 1830, elle eut peu de répercussions. Au contraire, publiée au Brésil, le livre fut reçu par des critiques très négatives. La première réédition française du livre a été chapeautée par Jacques Leenhardt qui livrera son expertise sur le thème suivant : la représentation de la société brésilienne que contient l’œuvre de Debret est la cause du long silence qui a suivi sa publication et la raison pour laquelle elle est aujourd’hui redécouverte.

JPEG

publié le 08/06/2016

haut de la page