Construire les sciences de la mer - Colloque franco-brésilien à Buzios

JPEG
Cette rencontre réunit environ 250 personnes de toutes disciplines : Biologie, Géosciences, Océanographie et Climat, Énergies Marines Renouvelables, Développement Technologique, Sciences Sociales et Droit de la Mer. La volonté des gouvernements français et brésiliens est de développer et de structurer la collaboration. C’est dans ce contexte que s’est développée l’idée d’une rencontre franco-brésilienne sur les Sciences de la Mer  : "Building the Marine Science."
Le Brésil est en plein développement de son expertise dans le domaine des Sciences de la Mer — illustré par la volonté du Ministère brésilien de Sciences, Technologie et Innovation (MCTI) de créer un ensemble de centres brésiliens d’études avancées de la mer et du paléoclimat (INPO) — et est à cet effet entré plusieurs fois en contact avec les instituts et universités français.

La rencontre qui a lieu du 4 au 8 novembre à Buzios, aborde tous les champs des Sciences de la Mer, y compris les Sciences Sociales et le Droit de la Mer, et a pour objectif de créer des interactions non seulement entre nos deux pays, mais aussi entre les différentes disciplines et le secteur industriel. Le but est de réfléchir ensemble à la structuration de la recherche scientifique dans le domaine maritime au Brésil et en France au travers de collaborations structurées

Ce colloque de dimension international regroupe plus de 250 spécialistes dont 150 français. Parmi les participants, on peut noter la présence de Dominique Simon (CNRS - Chargée de mission réseaux scientifiques), Agathe Van Lang (Professeur de Droit Public à l’Université de Nantes), Gaëlle Guegueu (Maître de conférences de Droit Public à UBO), Michel Prieur (Professeur Emérite de Droit à l’Université de Limoges), Marc Le Boulluec (IFREMER) et Johan Etourneau (chercheur l’UPMC).

Un grand nombre de collaborations scientifiques existent entre nos deux pays, ce colloque a pour objectif de développer et structurer ces collaborations.
Six grands thèmes regrouperont les différents sujets de recherche :

  • « Biologie, Ecosystème, Pêche et Santé »
  • « Géosciences, Géo ressources, Fluides et Risques »
  • « Océanographie et (Paléo) Climat »
  • « Energies Marines Renouvelables »
  • « Développement Technologique »
  • « Sciences Sociales et Droit de la Mer »

Un septième thème transversal développera la question de la Mobilité et de la Formation.

L’ouverture, lundi 4 novembre, a été l’occasion d’une séance plénière, avec des interventions des ministères et des instituts des deux pays, ainsi que des industriels qui ont voulu participer à ce travail de réflexion.

publié le 28/07/2014

haut de la page