Entreprises et sportifs de haut niveau, un partenariat gagnant !

À l’initiative de Business France, le Club France recevait vendredi 16 septembre, plusieurs représentants d’entreprises et des athlètes paralympiques pour évoquer l’importance primordiale de l’engagement des acteurs privés dans le financement du sport de haut niveau, notamment à travers le Pacte de Performance développé par le Secrétaire d’État Thierry Braillard.

JPEG
Elise Marc, Moussa Tambadou, Michael Jeremiaz et Emmanuel Mursch, quatre athlètes paralympiques, témoignent de l’importance du soutien des entreprises privées dans leur carrière.

"C’est très simple, avant je travaillais, désormais je peux me consacrer à mon sport", Moussa Tambadou n’aime pas les longs discours et fuit autant que possible les microphones, pourtant ce matin là, il a tenu à être présent au Club France pour témoigner de son expérience. Hémiplégique, Moussa a participé aux épreuves paralympiques d’athlétisme de Rio2016, il attribue son accès aux compétitions internationales au soutien financier du groupe L’Oréal, à travers le Pacte de Performance, développé par le Ministère des Sports, et principalement porté par le Secrétaire d’État, Thierry Braillard, qui permet aux athlètes de haut niveau d’être appuyés par une entreprise au cours de leurs carrières, mais aussi durant la phase délicate de la retraite des terrains de sport.

Insertion professionnelle des athlètes

Porte-drapeau de la délégation française, Michael Jeremiaz, quadruple médaillé paralympique de tennis en fauteuil, est lui aussi venu prendre la parole au Club France  : "J’ai la chance de pouvoir vivre de mon sport depuis 2004, mais nous sommes une minorité dans ce cas. Ce Pacte permet un plus large accès des personnes porteuses de handicap au sport de haut niveau, se réjouissait le tennisman. Et par-dessus tout, cet engagement qui lie une entreprise à un sportif, permet aussi de préparer l’insertion professionnelle de l’athlète, une fois sa carrière sur les terrains de sport achevée. La société qui l’a suivi activement pendant toute sa carrière, aura eu le temps de le former et d’anticiper son intégration dans l’équipe des salariés dans laquelle il va ensuite œuvrer. Il ne s’agit pas d’avoir un ancien athlète parmi ces employés juste pour le mettre au placard et le faire monter sur scène au moment du marathon annuel de l’entreprise. Ce Pacte incite vraiment les sociétés et les sportifs à penser la reconversion professionnelle. C’est capital."

Partager les valeurs du sports de haut niveau

Elise Marc, triathlète handisport, racontait elle aussi son quotidien consacré aux entraînements depuis que GL events la suit. Au moment où Elise affiche sa déception d’être restée au pied du podium à Rio, Sébastien Brunet, directeur GL events Brasil, intervient avec fierté : "là où elle se lamente de n’arriver que 5ème, nous applaudissons, lequel d’entre nous a terminé un triathlon récemment ?"

JPEG
Patrick Sabatier (L’Oréal), Emmanuel Mursch athlète de tennis en fauteuil et future employée L’Oréal, Moussa Tambadou, athlète paralympique inscrit au Pacte de Performance auprès de L’Oréal.

Sourire au lèvre, Patrick Sabatier, directeur L’Oréal Brasil, ne cachait pas son enthousiasme pour ce partenariat gagnant entre son groupe et les athlètes : "Nous avons accompagné Moussa et aussi Maxime Valet, double médaillé d’escrime, aux Jeux de Rio durant toute la semaine. Les employés ont monté une véritable "torcida" pour les encourager dans les stades. Moussa est même venu connaître nos bureaux après la compétition. C’est une formidable motivation pour les équipes et une opportunité de lier les valeurs du sport à celles développées par nos marques".

JPEG
Benoit Trivulce, directeur Business France Amérique latine, Laurent Bili, Ambassadeur de France au Brésil, Bernard Lapasset, Co-président de la candidature Paris2024 et Alexandre Bazire, attaché olympique et paralympique.

Au cours de cette matinée au Club France, en présence de l’Ambassadeur de France, Laurent Bili, l’attaché olympique et paralympique, Alexandre Bazire a également présenté les enjeux du Pacte de Performance à un auditoire constitué de dirigeants d’entreprises brésiliennes : "Il y a 6000 athlètes de haut niveau en France, une infime minorité de ces athlètes vivent de leur sport et 40% des sportifs de haut niveau se trouvent sous le seuil de pauvreté. Le Pacte de Performance c’est la possibilité offerte aux athlètes de sports moins médiatisés de pouvoir se consacrer pleinement à leur discipline tout en disposant d’un revenu financier permettant d’assurer un confort matériel essentiel à la « création de performance » ,et de permettre à long terme, de réelles opportunités de reconversion." Pour les représentants du Pacte de Performance présents ce matin, le défi constituait avant tout à susciter la curiosité et l’intérêt des entrepreneurs et autorités brésiliennes présentes dans l’auditoire. Au vue des nombreuses questions posées par les invités brésiliens au terme de la rencontre, parmi lesquels une dirigeante du Club de Flamengo, ce défi semble relevé avec brio.
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG

Télécharger le livret paralympique du Pacte de Performance :

PDF - 877.8 ko

publié le 19/09/2016

haut de la page