La Firjan et la CCFB-RJ créent le “Club des entrepreneurs français”

Entre 2012 et 2014, les relations d’affaires entre la France et le Brésil ont généré environ 3,7 milliards de reals d’investissements dans l’état de Rio de Janeiro*. Afin de renforcer cette union et de favoriser de nouvelles formes de collaboration entre les deux pays, la Fédération des Industries de Rio de Janeiro (FIRJAN) et la Chambre de Commerce France-Brésil (CCFB-RJ) ont lancé, le 18 mars 2015, le Club des Entrepreneurs Français.

JPEGBrice Roquefeuil, consul-général de France à Rio avec Eduardo Eugenio Gouvêa Vieira, président du système FIRJAN et Claudine Bichara de Oliveira, présidente de la CCFB-RJ.

Pendant le déjeuner, qui a eu lieu dans les locaux de la FIRJAN, les représentants des grandes entreprises associées à la CCFB (parmi lesquelles Atos, BNP Paribas, Bull, Doris Engenharia, Lafarge, Lanpar, Thales, Total E&P do Brasil et Turbomeca), ont partagé leurs expériences d’affaires dans l’état de Rio et dans le reste du pays. Ils ont été reçus par le président du système FIRJAN, Eduardo Eugênio Gouvêa Vieira, et par la présidente de la CCFB-RJ, Claudine Bichara de Oliveira. Etaient également présents, le consul-général de France à Rio, Brice Roquefeuil, et le président de la fédération des Industries de São Paulo (FIESP), Paulo Skaf.

D’après Eduardo Eugenio Gouvêa Vieira, ce rapprochement bénéficiera au pays : "Nous souhaitons notamment faire partager à l’industrie brésilienne l’expérience des industries françaises. Ensemble, nous pourrons mettre en place un agenda pour se faire les porte-paroles des industries auprès du parlement et du pouvoir exécutif national".

JPEG

Pour Claudine Bichara de Oliveira, c’est également l’occasion pour les entreprises à capital français de se rapprocher des industries nationales et d’inspirer les politiques publiques pour un meilleur développement économique et social du Brésil. La Chambre de Commerce France-Brésil, une des premières chambre bilatéralle du pays, présentera en 2015 à la communauté d’affaires une étude qui compile et retrace l’impact de la présence française dans tous les secteurs de l’économie brésilienne.

*d’après les estimations de la FIRJAN
Source : Noticias CCFB-RJ | 24 Março 2015

publié le 02/04/2015

haut de la page