La France de Ricardo Vilas

Tous les mois, une personnalité répond nos questions et nous raconte ce que la France représente pour elle. Ce mois-ci, notre invité est le musicien franco-brésilien Ricardo Vilas. Il nous parle de la France, sa "seconde patrie", pays qui l’a accueillie lors de son exil politique.

JPEG - 55.7 ko

Quels sont vos liens avec la France ?

Mes liens avec la France sont nombreux et profonds. Je dirais que la France est ma seconde patrie. Lorsque j’y suis arrivé, à mes 20 ans, extradé du Brésil, ex-prisonnier politique, j’ai d’abord trouvé la terre d’exil, qui est vite devenue la terre d’accueil. 

En tant qu’étudiant, la France m’a permis de suivre mes études universitaires. En tant que musicien, en France j’ai eu l’occasion de murir et de développer ma carrière, en faisant des concerts et en enregistrant ma musique. Et surtout, au cours des 29 ans que j’y ai habité, la France m’a donné 4 de mes 5 enfants.

Aujourd’hui j’ai la double nationalité ; je réside au Brésil mais j’ai des attaches fortes et constantes avec la France, du point de vue familial et d’amitiés, qui dureront pour toute la vie.

Un endroit incontournable en France ?

C’est méchant de devoir choisir un seul endroit ! Je suis parisien, par conviction, par option, par empathie. Mais j’adore plusieurs autres villes et régions, de petits patelins perdus dans le pays, qui a une énorme diversité géographique.

Quel est votre mot favori en Français ?

Encore une fois, question difficile ! Mes rapports avec la langue française sont intimes et affectifs. Mon épouse est française et nous parlons souvent le français à la maison avec les enfants, même à Rio. Un seul mot ? Amour. Un deuxième ? Solidarité.

Quelle est votre personnalité française préférée ?

François Mitterrand. Un homme de beaucoup de qualités et beaucoup de défauts, mais un véritable homme d’état, un visionnaire, un peu monarque, un peu tyran, mais un homme sensible qui a laissé un grand héritage pour le pays.

Quel est le pire défaut et la meilleure qualité des Français ?

Un défaut : les français sont stressés.
Une qualité : les français sont conséquents (en général).

Si vous deviez résumer la France par un livre, une musique ou un film, lequel serait-il ?

Un livre : Germinal, de Zola.
Une musique : Ne me quitte pas, de Jacques Brel.
Un film : L’année dernière à Marienbad, d’Alain Resnais.

Le goût de la France (spécialités, plats, saveurs …) ?

Les fromages, le coq au vin, le cassoulet de Castelnaudary, les huitres de Bretagne ou d’Arcachon...

Comment décririez-vous la France en trois mots ?

Culture, société, politique.

A Rio, quel est votre petit coin français préféré ?

L’Alliance Française de Botafogo.

Pour vous, qu’est-ce qui symbolise le lien entre la France et le Brésil ?

Mes liens sont affectifs, mais d’un amour un peu frustré, depuis que la France a essayé de créer la France Antartique de Villegagnon, autour de la Baie de Guanabara. Les liens sont aussi de jalousie, ou d’admiration, selon le point de vue, des deux côtés : Du côté français, pour le football, la samba, la caipirinha, le climat, la spontanéité des brésiliens, les beautés humaines et les beautés naturelles ...
Du côté brésilien, pour les livres, pour le cinéma et ses stars, pour l’architecture, la mode, la cuisine, les vins… Ce sont finalement des liens à plusieurs significations, qui persistent au long du temps. France et Brésil, un couple parfait ! 

Nos derniers entretiens ont été ceux de l’acteur Gregorio Duvivier, du joueur de football Paulo Cesar Caju, du musicien Kleiton Ramil et de l’acteur Marcos Breda, qui ont répondu à nos questions. Découvrez ce que la France représente pour eux en suivant les liens.
JPEG - 51.6 ko

publié le 01/10/2015

haut de la page