Les chefs du Brésil autour d’Alain Ducasse à la résidence du Consul Général

Le chef à la constellation d’étoiles d’après le prestigieux guide Michelin, Alain Ducasse, était à Rio de Janeiro pour rendre visite aux étudiants en gastronomie de l’université Estácio de Sá. L’occasion pour le maître Ducasse, propriétaire de 35 restaurants dans neuf pays sur quatre continents, de remercier en personne la soixantaine de chefs français et brésiliens, qui ont participé à la belle opération Goût de France/ Good France en mars dernier.

JPEG
Vendredi 26 juin 2015, tôt le matin, devant un public de chef en tenue blanche immaculée, Alain Ducasse a tenu tout d’abord à remercier son hôte du jour, le Consul général, Brice Roquefeuil : "Je vous remercie très sincèrement, Monsieur Roquefeuil, de nous accueillir ce matin dans votre résidence. Vous me donnez ainsi l’occasion de saluer le rôle essentiel que vous avez joué dans le succès de l’opération Goût de France au Brésil. Avec près de 60 restaurants, le Brésil a été l’un des tout premiers pays en terme de participation à cet événement. Pour arriver à ce résultat, vous n’avez pas ménagé vos efforts. La réussite a été totale. Merci encore !"

Au Brésil, un fantastique bouillonnement d’idées

C’est ensuite naturellement aux chefs présents qu’Alain Ducasse s’est adressé : "Je veux aussi, bien sûr, remercier tous mes confrères cuisiniers. Presque tous ceux qui, en mars, ont participé à Goût de France, ici au Brésil, sont réunis aujourd’hui. Un très grand bravo à vous tous pour votre engagement dans cette initiative. [...] Sur cette scène culinaire mondiale si diversifiée, la cuisine française occupe une place tout à fait spéciale. Elle est un repère – elle est une inspiration – pour les professionnels comme pour les amateurs de bonnes tables. Il y a en ce moment au Brésil un fantastique bouillonnement d’idées et vous trouverez toujours chez les cuisiniers français des confrères attentifs et ouverts au dialogue. C’est cette cuisine française, actuelle, ouverte sur le monde, respectueuse des différences que je défends et que, tous ensemble, nous avons célébrée avec Goût de France."

À tour de rôle, les chefs se sont ensuite transmis le microphone pour témoigner chacun à leur façon de ce formidable esprit de famille, cette solidarité qui unit les artistes de la table, les artisans de la gastronomie. Parmi ceux présents ce matin-là, Laurent Suaudeau, Lionel Ortega, Marie-France Henry, Claude Troisgros, Roland Villard, Laurent Canovas, Roberta Ciasca, Frédéric Monnier, Pierre-Olivier Petit, Stéphane Haddad, David Jobert et beaucoup d’autres...

Un partenariat avec l’université Estácio de Sá

Alain Ducasse a tenu également à saluer le partenariat qui lie son équipe et l’Université Estácio de Sá depuis 2007, sous la coordination de Sofia Mesquita et David Mansaud. Ce partenariat pédagogique représente pour le chef Ducasse "une parfaite illustration du potentiel fantastique de la rencontre entre des jeunes talents brésiliens et l’expérience française. Dans une rencontre comme celle-là, tout le monde apprend et tout le monde sort gagnant. En fait, je devrais dire que c’est la cuisine qui sort gagnante – et c’est là l’essentiel !" Alain Ducasse est venu assister à la remise de diplômes à 250 élèves de l’université Estacio de Sa.

Une cuisine éthique et respectueuse

Face aux journalistes, Alain Ducasse défendait une nouvelle gastronomie : "la cuisine du XXIe siècle est ouverte sur le monde et respectueuse des différences que je défends. C’est la même approche que nous avons avec Estácio de Sá. [...] le public doit consommer durablement, avec moins de protéines et si ça vient de la mer, de la pêche durable aussi [...] Il y a un milliard d’individus sous-nourris sur la planète et il y a aussi un milliard d’individus sur-nourris, cet équilibre devrait permettre à tous de manger à leur faim", soulignait-il auprès de l’AFP.

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

JPEG

publié le 26/06/2015

haut de la page