Les enfants de Maré et l’amitié française

Le mercredi 4 juin dernier, les violons raisonnaient dans le petit auditorium du Lycée Molière. Sur scène, des élèves de l’établissement manient l’archet au côté de nouveaux camarades, les enfants du cours de violon d’Anne-Constance Despretz du Projet Uerê du quartier de Maré. A mesure que les partitions se tournent et que les différentes classes de primaire du Molière défilent dans l’auditoire, les sourires complices se multiplient entre les jeunes mélomanes. Symbole d’un bel échange entre la France et ces enfants marqués par la violence de la favela.
JPEG

Le projet Uerê, "réapprendre à apprendre" malgré la violence

JPEG
Le projet Uerê est un centre destiné aux enfants marqués par la violence omniprésente de la communauté de Maré. Autour d’une pédagogie développée par Yvonne Bezerra de Mello, les enseignants proposent aux élèves des exercices de calcul mental, de mémoire, le tout à un rythme rapide pour réactiver le processus cognitif et enclencher le processus d’apprentissage enrayé par les traumatismes subis. Près de 450 enfants de 6 à 16 ans fréquentent l’école en dehors de leur emploi du temps scolaire. Depuis 1998, ils sont environ 3 000 enfants à avoir bénéficié de la pédagogie Uerê-Mello. Chaque années, l’Université fédérale accorde dix bourses aux étudiants de l’établissement.

Les ateliers violon et art plastique avec les "tias" françaises

JPEG
Depuis plusieurs années, Yvonne Bezerra de Mello reçoit des Françaises, bénévoles, nommées par les enfants les "tias", qui animent des ateliers d’art plastique. L’année dernière, Anne-Constance Despretz a apporté sa sensibilité musicale à l’institution. Cette agent artistique expatriée à Rio de Janeiro pour accompagner son conjoint, s’est rapidement éloignée des plages de la zone sud pour partir à la rencontre de la communauté de Maré. Tombée sous le charme de "cette femme extraordinaire" qu’est Yvonne Bezerra de Mello et aussi de "ces enfants touchants et tellement attentifs" de Uerê, Anne-Constance a mis son talent musical à la disponibilité du projet et propose deux fois par semaine des cours de violon. C’est elle qui a monté ce concert conjoint avec les enfants du Lycée Molière le 5 juin dernier. "La première étape d’une nouvelle amitié", assure Anne-Constance.

L’équipe du Consulat général à la rencontre des enfants de Uerê

Au lendemain du concert à l’école, le Consul Général, Brice Roquefeuil, entouré par plusieurs membres de son équipe, est allé à la rencontre des enfants du Projet Uerê. L’opportunité de rappeler la possibilité d’ascension sociale grâce à l’éducation, de s’assoir parmi les élèves et de participer à quelques leçons de géographie, de calcul mental, un cours de chant... A l’issue de cette matinée passée sur les bancs de l’école, le Consul se déclarait "impressionné par la motivation et la vivacité de ces élèves" et saluait "l’incroyable travail d’Yvonne Bezerra de Mello, une personnalité exceptionnelle". Sur les murs derrière lui, une citation d’Yvonne : "L’esprit commande l’homme. Celui qui pense pouvoir, peut vraiment !"

JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG

  • Pour en savoir plus sur le Projet Uerê ou effectuer un don : http://projetouere.org.br
  • A noter : Un livre consacré à la pédagogie Uerê-Mello a été financé par Peugeot, et se trouve disponible en librairie.
    _

publié le 12/06/2014

haut de la page