Les violons de Maré dans les nuages du Corcovado

Pour la deuxième année consécutive, la professeur de violon Anne Constance Despretz a permis aux enfants du Projet éducatif Uerê, de la communauté de Maré, de jouer sur la scène du Théâtre de la Maison de France ainsi qu’au pied du Christ Rédempteur aux côtés de deux solistes français, Régis Pasquier et Dominique de Williencourt.

"Projet Uerê" estampillés sur des t-shirts noirs, les jeunes violonistes se pressent dans les coulisses du Théâtre de la Maison de France. Ce lundi 23 novembre 2015, la scène qui a été foulée par de prestigieuses personnalités du monde artistique brésilien et français, sera le décor d’une rencontre originale et solidaire : les enfants de l’association "Projet Uerê" de la communauté de Maré dans le nord de Rio de Janeiro accorderont leurs instruments à ceux des disputés musiciens Régis Pasquier (violon) et Dominique de Williencourt (violoncelle).

JPEG

"Les petites cordes" de Maré

Le Projet Uerê est un centre destiné aux enfants marqués par la violence omniprésente de la communauté de Maré. Autour d’une pédagogie développée par Yvonne Bezerra de Mello, les enseignants proposent aux élèves des exercices de calcul mental, de mémoire, le tout à un rythme rapide pour réactiver le processus cognitif et enclencher le processus d’apprentissage enrayé par les traumatismes subis. Près de 450 enfants de 6 à 16 ans fréquentent l’école en dehors de leur emploi du temps scolaire.

Depuis plusieurs années, Yvonne Bezerra de Mello reçoit des Françaises, bénévoles. En 2013, Anne-Constance Despretz a apporté sa sensibilité musicale à l’institution, en créant un cours de violon, "les petites cordes" ("as cordinhas"). Cette agent artistique, expatriée à Rio de Janeiro pour accompagner son conjoint, est rapidement tombée sous le charme de "ces enfants touchants et tellement attentifs". Très vite, Anne-Constance a mis son talent musical à la disponibilité du projet et a monté en 2014 une série de concerts en compagnie du violoncelliste Dominique de Williencourt, au Lycée Molière d’abord, "la première étape d’une nouvelle amitié", assure-t-elle, puis au Théâtre de la Maison de France. En novembre 2015, alors qu’ Anne-Constance a quitté Rio de Janeiro depuis trois, elle réussi le tour de force de monter une seconde édition de ces concerts.

Une série de concerts : musée, théâtre, ruelles de Maré et Christ Rédempteur

Cette année, le violoniste Régis Pasquier, de renommée internationale, fait également partie du voyage. Avec Dominique de Williencourt, ils ont retrouvé tout d’abord les enfants de Uerê dans les jardins du Musée d’Art Moderne le dimanche 22 novembre, pour un concert en plein air, dans le cadre de la programmation très suivie "Música no Museu". Lundi soir, le Consulat Général recevait les artistes au Théâtre de la Maison de France, pour un concert qui a ravi le public. En introduction, une dizaine d’enfants du Lycée Molière sont montés sur scène pour jouer quelques notes, "et mettre en avant cette belle amitié entre la jeunesse française et brésilienne" saluait le Consul Général adjoint, Jean-François Laborie. Ensuite, et pour la première fois, les élèves de Uerê ont joué en formation d’orchestre. "L’occasion de valoriser leur travail, leur persévérance et aussi de saluer les incroyables progrès qu’ils ont réalisé ces derniers mois", se réjouissait Anne-Constance. Une performance réussie qui a conquit le public, avant de laisser place aux solistes Régis Pasquier et Dominique de Williencourt.

Le jour suivant, c’est Yvonne Bezerra de Melo qui a à son tour accueilli le concert. Les salles de l’école sont trop étroites pour recevoir les musiciens, qu’à cela ne tienne, Yvonne est une femme pragmatique, "nous jouerons dans la rue devant l’école, et tout le voisinage en profitera !". Quelques minutes plus tard, en effet, sous le regard médusé des habitants de la communauté de Maré, les archers des enfants du quartier se mêlent à ceux des solistes de carrière internationale.

Pour finir cette série de concerts, un dernier lieu symbolique a été choisi par Anne-Constance, mercredi 25 novembre, c’est au pied de la statue du Christ Rédempteur, carte postale de la ville de Rio, que les enfants de Uerê, du Lycée Molière ont retrouvé Régis et Dominique pour un ultime concert dans les nuages. Une prestation saluée par le Consul Général de France, Brice Roquefeuil  : "Nous sommes toujours admiratifs du travail d’Yvonne et d’Anne-Constance, merci également à Régis Pasquier et Dominique de Williencourt, ainsi qu’à tous les enfants, jeunes violonistes, pour nous offrir ce moment exceptionnel d’amitié et d’espoir".


JPEG
JPEG
JPEG
Crédit : Anne-Constance Despretz
JPEG
Crédit : Anne-Constance Despretz
JPEG
Crédit : Anne-Constance Despretz
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
JPEG
Crédit : Emma Monteiro da Rocha
JPEG
Crédit : Emma Monteiro da Rocha
JPEG
Crédit : Emma Monteiro da Rocha
JPEG
Crédit : Emma Monteiro da Rocha

publié le 25/11/2015

haut de la page