Mes études en France – avril 2016

Une fois par mois, nous vous présentons une brève rencontre avec des brésiliens de Rio de Janeiro, Minas Gerais et Espirito Santo, qui ont étudié en France. Quelques questions, toujours les mêmes, nous permettent de connaître un peu de l’expérience de ceux qui sont partis pour étudier dans des universités françaises.

Ligia Yassuda : « J’ai fini par acquérir de la maturité et à voir la vie sous un autre angle.. »

JPEG

Ligia a 23 ans. Elle a étudié à Grenoble, en suivant un an de ‘Brafitec’ à l’Université de Grenoble

Ville d’origine : Niterói (RJ)

Ville de ses études en France : Grenoble

Pourquoi avez-vous choisi d’étudier en France ?
Mon cours à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ) a un partenariat direct avec l’Université de Grenoble, alors je me suis dit qu’en faisant un échange étudiant j’aurais de bonnes opportunités d’enrichir mes études.

Quelle a été votre première impression en arrivant en France ?
J’ai trouvé que la ville était très bien soignée et organisée, et les personnes très bien élevées.

Quel est votre plus grand souvenir de la France ?
Il m’est difficile de pincer un seul grand souvenir, mais je pense qu’on finit par adopter le style de vie français : Aller au marché une fois par semaine, se déplacer en bicyclette et en tram, boire du vin, aller au parc le dimanche quand il fait beau …

Aujourd’hui, quel est votre lien avec la France ?
Je suis toujours en contact avec un copain qui travaillait avec moi au laboratoire de l’Université.

Quelle est votre activité professionnelle ?
Je suis toujours étudiante et je fais des stages.

En quoi votre séjour en France a changé votre vie ?
L’année pendant laquelle j’ai vécu là-bas m’a apporté un grand développement personnel. C’est un véritable défi, d’avoir à se débrouiller toute seule dans un pays étranger, on finit par acquérir de la maturité et à voir la vie sous un autre angle. Sans doute, tous ceux qui ont eu cette expérience reviennent comme une personne différente de celle qui était partie.

Trois mots pour résumer votre expérience là-bas ?
Développement, liberté et joie.

Trois mots pour résumer le pays ?
Culture, Identité et Qualité de vie.

Bruno Ribeiro : « Ma vie a changé car j’ai connu des personnes et des endroits incoyables ! »

JPEG

Bruno est né à Rio, il a 23 ans. Il a étudié de 2013 à 2014 à Grenoble INP - PHELMA

Ville d’origine : Rio de Janeiro (RJ)

Ville de ses études en France : Grenoble

Pourquoi avez-vous choisi d’étudier en France ?
J’ai choisi la France à cause de la qualité de vie du pays, surtout à Grenoble, où on peut tout faire en vélo, où il y a beaucoup d’espaces pour la pratique de sports, plusieurs options de loisirs et de culture et beaucoup d’étudiants, non seulement des français mais de partout dans le monde, j’adore l’ambiance. D’autre part, l’excellence de l’enseignement dans le domaine de l’ingénierie m’a aussi attiré.

Quelle a été votre première impression en arrivant en France ?
Je n’étais jamais parti à l’étranger, avant cet échange étudiant. C’était donc un grand choc lorsque je suis arrivé en France. Je me souviens que l’architecture, le style de vie et surtout l’efficacité du transport public français m’a beaucoup impressionné.

Quel est votre plus grand souvenir de la France ?
Lors de ma première visite à Paris, je me souviens d’être allé voir la Tour Eiffel : j’ai descendu du métro à la station Trocadéro et lorsque j’ai traversé le Palais de Chaillot je me suis trouvé devant la Tour, c’était une sensation indescriptible, que je n’oublierai jamais.

Aujourd’hui, quel est votre lien avec la France ?
Je garde toujours un lien fort avec la France, je vois des films français et j’aime la musique française. J’ai aussi quelques collègues francophones que je contacte souvent, avec lesquels je me souviens du temps passé en France. Et cette année je retourne en France pour un stage à Metz.

Quelle est votre activité professionnelle ?
Je suis étudiant en dernière année d’Ingénierie des Matériaux à l’UFRJ.

En quoi votre séjour en France a changé votre vie ?
Ça a changé ma vie car j’ai connu des personnes et des endroits incroyables. J’étais inséré dans le style de vie d’une ville française relativement petite et j’ai vu qu’il est possible d’avoir une excellente qualité de vie en dehors du chaos de Rio. Aussi, l’expérience m’a ouvert l’esprit et m’a permis de voir que le monde est beaucoup plus grand que la ville dans laquelle nous vivons.

Trois mots pour résumer votre expérience là-bas ?
Découverte, Apprentissage, Amitié.

Trois mots pour résumer le pays ?
Liberté, Culture, Beauté.

Isabela Madanelo : « J’ai l’impression d’être partie comme une petite fille et d’être revenue comme une femme ! »

JPEG

Carioca, 24 ans, Isabela a étudié à Paris. Elle a conclu sa licence après 2 ans d’études à la Sorbonne Nouvelle - Paris III.

Ville d’origine : Rio de Janeiro (RJ)

Ville de ses études en France : Paris

Pourquoi avez-vous choisi d’étudier en France ?
Je suivais le cours de cinéma à Rio. Comme j’ai la nationalité portugaise, un ami m’a dit que je pourrais étudier en France sans besoin de visa, ce qui facilite les choses. Alors je ne me suis même pas posée de questions, j’ai décidé de partir en France, après tout, ce sont eux qui ont inventé le cinéma ! J’ai suivi le cours de Cinéma et Audiovisuel à la Sorbonne.

Quelle a été votre première impression en arrivant en France ?
La première fois que je suis allée en France, comme touriste, j’y suis arrivée en plein hiver et je n’ai pas eu une si bonne impression, le Champ de Mars était plein de boue, pendant les 8 jours que je suis passée là-bas je n’ai pas vu le soleil une seule fois, j’avais l’impression que la ville était un peu triste. Plusieurs années plus tard j’y suis retournée au printemps et j’ai vu une ville de Paris complètement différente, coloriée, pleine de gens et de musique, je suis tombée amoureuse.

Quel est votre plus grand souvenir de la France ?
Voilà une question difficile, mais je crois que le plus grand de tous mes souvenirs est simplement celui de profiter d’un jour de soleil avec des amis, du pain, du vin et du fromage aux Jardins du Luxembourg, aussi cliché que cela ne puisse sembler.

Aujourd’hui, quel est votre lien avec la France ?
Aujourd’hui mon lien est seulement émotif, quelques-uns de mes meilleurs amis sont français et j’ai aussi ma « famille française », mes voisins que j’ai connus dès mon arrivée et qui m’ont pratiquement adoptée pendant ces trois ans. Je les aime follement ! Je veux toujours y retourner, d’ailleurs je pars bientôt à Paris, pour fêter mon anniversaire.

Quelle est votre activité professionnelle ?
Je suis assistante de production chez HDaniel Filmes.

En quoi votre séjour en France a changé votre vie ?
Ou la là ! Ma vie a complètement changé ! J’ai l’impression d’être partie comme une petite fille et d’être revenue comme une femme. Vivre à Paris, même si tout paraît très magique vu de l’extérieur, ça exige beaucoup de flexibilité et de structure pour s’adapter au jour-le-jour. Surtout pour nous, brésiliens, j’ai pris plus d’un an à m’ajuster et j’en ai souffert un peu, mais j’ai énormément grandi. La culture est vraiment très différente et j’ai mis du temps à comprendre que tout le monde n’est pas antipathique, les parisiens sont simplement prudents, haha. Une fois surmontées la difficulté initiale de l’adaptation, tout était merveilleux, la ville de Paris est une vraie œuvre d’art ! Partout, à n’importe quelle heure, pour tous les goûts et tous les âges.

Trois mots pour résumer votre expérience là-bas ?
Développement, Art, Passion.

Trois mots pour résumer le pays ?
Art, Gastronomie et Tradition.

Roberta Amazonas : « J’ai définitivement grandi ! »

JPEG

Roberta a 24 ans, elle a suivi pendant un semestre les cours d’Information et de Communication à l’Université de Lorraine, faisant partie du Programme de Mobilité Académique de l’Université Fédérale Fluminense (UFF), où elle s’est formée en Communication Sociale – Journalisme.

Ville d’origine : Niterói (RJ)

Ville de ses études en France : Metz

Pourquoi avez-vous choisi d’étudier en France ?
J’ai toujours adoré voyager et j’avais une grande envie de connaître l’Europe, aussi bien à cause de l’histoire du continent que pour toutes les photos et les films qui ont été tournés là-bas, spécialement en France. D’autre part, même avant d’entrer à l’université, j’avais l’idée de faire un échange étudiant. Alors j’ai décidé d’unir devoir et plaisir. J’étais déjà bien avancée sur mes cours de français et le cursus contenait exactement ce que je recherchais. Je n’ai pas eu de doutes, je me suis inscrite au programme d’échanges de l’université, en indiquant que je souhaitais partir en France.

Quelle a été votre première impression en arrivant en France ?
J’ai été littéralement enchantée. On entend toujours dire que les français sont antipathiques, mais c’est exactement le contraire ! J’ai été extrêmement bien reçue et je n’ai eu absolument aucun souci au long des six mois passés en France. Cela va sans dire que la culture est complètement différente de la nôtre au Brésil. Tant de tranquillité et de simplicité, dans un décor architectural incroyable et toute la joie de vivre des français m’ont vraiment enchantée.

Quel est votre plus grand souvenir de la France ?
J’ai tellement de souvenirs ! J’ai beaucoup voyagé dans toute la France, aussi bien seule qu’avec des amis que j’ai faits là-bas. Mais je pense que rien ne se compare à voir tout paris du haut de la Tour Eiffel, ou simplement de se balader sur la Promenade des Anglais, à Nice. Je pourrais passer des heures en vous racontant tous les endroits que j’ai visités dans le pays.

Aujourd’hui, quel est votre lien avec la France ?
La France est devenue mon second foyer. J’ai vécu tellement de bonnes expériences, je me sentais vraiment chez moi et je pense que j’éprouverai le même sentiment lorsque j’y retournerai un jour, que ce soit avec ma famille ou avec des amis. J’ai quelques connaissances à Paris, mais j’aimerais avoir un lien encore plus fort. Je me réserve donc une petite envie d’y retourner en vacances, ou encore, qui le sait, pour un mastère ou même pour y travailler.

Quelle est votre activité professionnelle ?
Je travaille pour une agence multinationale de relations publiques.

En quoi votre séjour en France a changé votre vie ?
J’ai définitivement muri. Le fait de vivre seule dans un pays étranger, où vous êtes le maître de votre vie et de devoir s’adapter aux coutumes locales vous change. En plus, j’étais en situation d’immersion totale dans la culture française. Les cours à l’université m’ont permis de découvrir des aspects fort intéressants concernant le marché de la communication en France, ce qui m’a aidée pour mes examens à l’université et aussi dans mon travail.

Trois mots pour résumer votre expérience là-bas ?
Apprentisage, Liberté et Amitié.

Trois mots pour résumer le pays ?
Culture, Beauté et Histoire.

publié le 29/04/2016

haut de la page