Nov. 2010 : 1e rencontres franco-brésiliennes autour du Jeu vidéo

JPEG - 59.9 ko

Du 8 au 12 novembre vont avoir lieu les premières Rencontres franco-brésiliennes autour des Jeux Vidéo à São Paulo, Florianopolis et Rio de Janeiro. Cette manifestation est organisée par le service audiovisuel de l’Ambassade de France en partenariat avec ABPI TV (Association brésilienne de Producteurs indépendants de Télévision), ABRAGAMES (Association brésilienne de Développement de Jeux électroniques), l’Alliance française de Florianopolis, l’Apex, Brazilian TV Producers, la Chambre de Commerce France-Brésil, le Cendotec, le Syndicat national du Jeu vidéo et Ubifrance.

Cet événement est avant tout destiné aux professionnels (producteurs, universités, institutions liées à ce secteur). En effet, le jeu vidéo est aujourd’hui l’une des industries culturelles qui rapporte le plus, avec un chiffre d’affaire comparable à celui du cinéma. En 2008, ce sont quasiment 33 milliards d’euros qui ont été générés par l’industrie du jeu vidéo : dont 15,6 milliards aux Etats-unis > 5 au Japon > 4,6 au Royaume Uni. La France se place en 5ème position avec un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros. Concernant la conception et production de jeux vidéo, la France compte environ 130 PME qui emploient au total plus de 2000 personnes. Il s’agit d’un des moteurs du développement de l’économie digitale française, à la fois innovatrice et créative.

GIF - 201 octets

Au Brésil, on compte 42 entreprises (qui emploient 560 personnes) liées au secteur du jeu vidéo. Le marché brésilien est le 2ème en Amérique latine, après le Mexique, mais reste marginal à l’échelle internationale, représentant seulement 0,16% du marché global. Toutefois, les indices de développement de ce secteur sont très élevés, ce qui créé un contexte favorable à la formation de partenariats entre entreprises, universités et laboratoires de recherche français et brésiliens, d’autant plus qu’il n’existe encore aucune collaboration dans ce secteur à ce jour.

GIF - 201 octets

La délégation française sera composée de 13 représentants, dont Nicolas Gaume, le président du Syndicat national du Jeu vidéo, des directeurs des principales écoles françaises telles que ENJMIN, SUPINFOGAME et GAMAGORA ainsi que des directeurs de société de production implantées dans diverses régions françaises.

GIF - 201 octets

A Rio, les rencontres auront lieu le 12 novembre au Novotel du centre.
Informations complémentaires sur le site Cinefrance

publié le 25/11/2010

haut de la page