Tractebel Energia est autorisée à commercialiser 533,2 MW au Brésil

Le 28 novembre dernier, Tractebel Energia, filiale de GDF-Suez, a été autorisée à commercialiser 533,2 MW provenant de trois usines électriques : le complexe éolien Campo Largo dans l’état de Bahia (178,2 MW), la centrale thermoélectrique de Pampa Sul dans l’état de Rio Grande do Sul (340 MW) et la centrale thermoélectrique de Ferrari dans l’état de São Paulo (15 MW).

JPEG

Grâce à ces enchères, la première entreprise privée de production d’électricité du Brésil, Tractebel Energia, diversifie son parc générateur et offre une plus grande sécurité au système électrique qu’elle a développé. Le montant total des investissements est estimé à 3,6 milliards de reals.

La centrale thermoélectrique à charbon de Pampa Sul (340 MW) sera construite dans la ville de Candiota (RS). Elle devrait être opérationnelle en janvier 2019 et sera construite par l’entreprise chinoise SDEPCI. La région de la Jazida de Candiota (RS) a été choisie pour ses importantes réserves de charbon (38% des 7 milliards de tonnes de charbon brésilien). Le Brésil possède la 10ème plus importante réserve de charbon au monde dont 89,25% dans l’état de Rio Grande do sul.

Le complexe éolien Campo Largo, situé dans la municipalité de Sento Sé et d’Umburanas, dans la région de la Chapada Diamnatina (Bahia) sera composé de 11 parcs éoliens. L’énergie a été vendue pour une période de 20 ans. Le complexe éolien Campo Largo sera également composé de 5 parcs supplémentaires destinés à d’autres entreprises du secteur. La capacité totale du complexe éolien sera de 326,7 MW.

La centrale thermoélectrique de Ferrari, dans l’état de São Paulo, est déjà en cours de construction, elle est une extension de l’usine électrique de Pirassununga, déjà opérationnelle depuis juin 2009. Cette usine électrique génèrera au total 80,5 MW issus de la canne-à-sucre.

source : Tractebel Energia, communiqué de Presse du 28 novembre 2014
crédit photo : «  Energia Eolica  » par Otávio Nogueira

publié le 13/02/2015

haut de la page