Visite de Manu Dibango, Grand Témoin de la francophonie, à Rio de Janeiro

Grand témoin de la francophonie pour les Jeux Olympiques en 2016, le saxophoniste Manu Dibango est venu à Rio de Janeiro avec l’Organisation Internationale de la Francophonie afin de signer un accord de coopération pour la promotion de la langue française avec Rio2016.

JPEG
Foto : Fernando Lemos / Agência O Globo

5 jours à Rio : rencontre avec les autorités olympiques et hommage à Zumbi dos Palmares

Au cours de son séjour carioca, Manu Dibango a participé au spectacle « Rodéo des conteurs » à l’Alliance Française de Tijuca. Le musicien a également eu l’occasion de rencontrer l’ambassadeur de France, Laurent Bili, ainsi que les équipes du Consulat de France à Rio de Janeiro et les autorités olympiques de Rio2016.
Accompagné de l’attaché olympique Alexandre Bazire, l’équipe de l’OIF a visité le futur club France à la Sociedade Hipica Brasileira, afin de se rendre compte du potentiel du site, qui accueillera la presse française et les événements culturels. « Nous pouvons faire de belles choses dans cet espace exceptionnel », a observé Manu Dibango.

JPEG

Présent à Rio de Janeiro le 20 novembre, jour dédié à la mémoire de Zumbi dos Palmares et à la conscience Noire au Brésil, l’ambassadeur de la francophonie s’est rendu sur les lieux de mémoire de l’esclavage, au centre de la ville. « Je ne connaissais pas cette partie de l’histoire du Brésil et tout est fait pour qu’on l’oublie, donc il nous faut décomplexer cet héritage », analyse le musicien camerounais. En visite au Cais do Valongo et au cimetière des « Pretos Novos », l’équipe de l’OIF a pu découvrir ce quartier en plein rénovation. « J’ai pu éprouver ici les racines africaines du Brésil, notamment à travers la cuisine », raconte-t-il, après avoir dégusté un bobo de camarão, un plat traditionnel brésilien à base de crevettes et d’huile de palme.

Un accord de partenariat pour la promotion du français pendant les Jeux Olympiques

Lundi matin, Manu Dibango a été reçu au siège de Rio2016 afin de signer un accord de promotion de la francophonie pendant les Jeux. Mario Andrada, directeur de la communication de Rio2016 et francophone, a détaillé les trois champs d’activité de ce partenariat avec l’OIF : les services linguistiques, le développement du Français dans les écoles et les accords de communication à travers un site en langue française.

« Ce partenariat permettra non seulement d’assurer la place de la langue française lors des Jeux mais aussi d’engager des actions conjointes dans les domaines culturels, éducatifs et sportifs, afin de promouvoir le plurilinguisme et le multiculturalisme », a déclaré Manu Dibango.

Pour sa part, le Président du Comité d’organisation des Jeux de Rio 2016 s’est dit ravi de la perspective de travailler avec M. Dibango, premier artiste et premier africain à se voir confier le mandat de Grand Témoin de la Francophonie. Carlos Nuzman a entre autre souligné l’importance des liens passés et présents entre son pays et le continent africain.

« Le Brésil est très sensible au choix que représente Manu Dibango, dont la musique illustre au plus haut point le dialogue des cultures. Le Comité d’organisation des Jeux entend travailler étroitement avec le Grand Témoin pour s’assurer que les services linguistiques offerts aux athlètes, aux officiels, aux journalistes et au grand public le seront effectivement en français qui, avec l’anglais, est l’une des deux langues officielles des Jeux Olympiques modernes », a indiqué Carlos Nuzman.

Après Rio, Manu Dibango s’est rendu à Brasilia pour rencontrer les autorités politiques brésiliennes ainsi que les ambassadeurs d’États et gouvernements membres de la Francophonie pour échanger avec eux sur les grands axes de son action.

JPEG
Pour conclure la rencontre avec la presse internationale, l’Orchestre Cyclophonique a joué des musiques populaires brésiliennes, l’occasion pour le talentueux saxophoniste Manu Dibango de monter quelques minutes sur scène.

D’ici à son retour le 20 mars 2016 pour la journée de la francophonie, Manu Dibango souhaite élaborer une feuille de route pour faire des Jeux un grand événement francophone.

Manu Dibango est le 7e Grand Témoin de la Francophonie. Dans cette mission, il succède au Secrétaire perpétuel de l’Académie française, Hélène Carrère d’Encausse (Jeux de Sotchi 2014), à l’actuelle Secrétaire générale de la Francophonie et ancienne Gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean (Londres 2012), à l’ancien Président de la Confédération Suisse, Pascal Couchepin (Vancouver 2010), à l’ancien Premier ministre français, Jean-Pierre Raffarin (Pékin 2008), à Lise Bissonnette (Turin 2006), et à Hervé Bourges (Athènes 2004).

+ en téléchargement dossier de presse Manu Dibango

PDF - 263.9 ko

+ en téléchargement communiqué Signature Accord

Word - 15.4 ko

publié le 25/11/2015

haut de la page