XIXème Congrès national des professeurs de français

Du 16 au 20 septembre 2013, la ville de Niterói a abrité la XIXème édition du traditionnel Congrès brésilien des professeurs de français à l’Université Fédérale Fluminense réunissant de nombreux spécialistes renommés du Brésil et du monde entier qui se sont penchés sur l’importance de l’enseignement et de la recherche dans le domaine de la langue française et des cultures francophones.

JPEG

Quatres grands axes thématiques structurent ce congrès :

  • études de langage en FLE
  • études de littératures en langue française
  • études de traduction
  • politique de linguistique
Présentation du congrès par le comité organisateur :

Les statistiques confirment ce que l’expérience nous montre : le nombre d’étudiants universitaires, mais aussi de lycéens ( parfois même de collégiens ) brésiliens parlant deux langues étrangères qui s’inscrivent dans les cours de français ne fait que s’accroître depuis quelques années.

En effet, dans le monde contemporain, l’étude des langues étrangères s’avère de plus en plus incontournable et constitue, sans aucun doute, l’un des éléments les plus importants pour le recrutement de personnel dans n’importe quel domaine.

Cependant, en ce qui concerne le français, d’autres facteurs seraient à l’origine de ce choix s’imposant de manière indéniable : la musicalité de la langue, la beauté de la Ville Lumière, l’importance des idées, « liberté, égalité, fraternité » … bref, l’amour de la langue – voire de la culture – française.

« Réfléchir, séduire, construire : le français pour l’avenir » s’inscrit donc dans une logique de progression qui va de la réflexion à la séduction et de la séduction à la construction – vers l’avenir. Il s’agit d’un titre qui se rapporte à l’idée qu’une langue sert à faire penser et à faire travailler, mais aussi à (se) faire plaisir – d’où la possibilité de construire le futur. Car c’est un titre qui fait appel, en même temps, à la langue, à la littérature et aux arts, d’un point de vue large, ciblé sur l’avenir.

Il n’est pas sans rappeler que la ville de Niterói, située en face de l’une des plus belles cartes postales du monde à qui on vient de conférer le titre de Patrimoine Mondial, a, elle aussi, son charme, sa séduction.

Surtout si l’on considère le fait que la même Baie de Guanabara qui a séduit les Français venus pour la construction d’une France Antarctique unit harmonieusement les villes de Rio de Janeiro et de Niterói dans un seul poème écrit en vers géographiques qui se déploient vers les montagnes aux forêts atlantiques, dévoilant l’exubérance de nos plages océaniques.

Poème dessiné par les formes lyriques des constructions de Niemeyer signalant la mouvance perpétuelle du devenir.

Par ailleurs, Rio vient d’accueillir le sommet international sur l’environnement et le développement durable (« Rio + 20 ») où les langues étrangères ont servi d’importants porte-paroles de cultures maintes fois par nous ignorées. Plus que jamais il a été mis en évidence que la compréhension entre les peuples passe forcément par la compréhension linguistique et que, sans harmonie, il ne sera pas possible de construire un monde meilleur.

L’étude de la langue française devient, alors, fondamentale dans cette réflexion qui, héritière de grands noms parmi les philosophes et les linguistes français, garde la séduction d’une littérature qui a influencé – influence – influencera les hommes de par les continents, œuvrant au déchiffrage et à la préservation des cultures de toutes sortes, travaillant pour la diffusion d’idées et de rêves et pour la construction d’un monde où la diversité renforce les singularités de façon à les mettre en valeur et à les conserver.

C’est dans cet esprit que la Fédération Brésilienne des Professeurs de Français, l’Association des Professeurs de Français de l’État de Rio de Janeiro, l’Université Fédérale Fluminense, l’Alliance Française de Niterói, l’Ambassade de France au Brésil, et le Consulat Général de France à Rio de Janeiro clament à l’unisson :

Francophiles de tous les continents, le grand large vous appelle.
Déployez les voiles ! Larguez les amarres ! Appareillez !
Tous à Niterói à la découverte de ses « eaux cachées » !
Tous au XIXème Congrès brésilien des professeurs de français !

Le français pour l’avenir : à nous de réfléchir, séduire, construire.

Au plaisir de vous accueillir à Niterói,

Le comité organisateur.

Plus d’information sur le site du Congrès : http://www.apferj.org.br/19cbpf/

publié le 28/07/2014

haut de la page