Y Generation Education figure parmi les dix finalistes du Prix Google Impact Challenge

Y Generation Education est une start-up française qui a pour objectif de former 200 000 jeunes brésiliens défavorisés d’ici à 2020 afin de faciliter leur insertion professionnelle, notamment auprès des grandes entreprises.

Y Generation Education figure parmi les dix finalistes du Prix Google Impact Challenge France 2015. Le concours est destiné à récompenser des initiatives qui utilisent la technologie pour contribuer à un monde meilleur.

PNG
Y Generation Education appelle ses fans sur les réseaux sociaux à voter pour le projet

Former 200 000 jeunes brésiliens défavorisés d’ici à 2020

« L’offre d’éducation professionnelle classique se concentre sur les compétences techniques spécifiques, alors qu’en fait ce sont les pré‐requis cognitifs et socio-­‐émotionnels qui ne sont pas assimilés » a souligné Ludovic de Gromard, co-­‐fondateur. Un projet ambitieux soutenu par le Prix Nobel de la Paix, Pr. Muhammad Yunus, qui s’investit directement dans le projet en qualité de Président, et par plusieurs géants industriels. Fondée par trois Français de 28 ans, la start-­‐up sociale bénéficie du soutien de l’ancien PDG de Schneider Electric Henri Lachmann, et de l’expert mondial de la Programmation Neuro-­‐Linguistique, Robert Dilts, qui accompagnent les fondateurs de Y Generation Education à titre de mentors.

le Prix Nobel de la Paix, Pr. Muhammad Yunus, Président de Y Generation Education, appelle les internautes à voter pour le projet

Renault et Casino sont partenaires des premiers programmes pilotes lancés cette année au Brésil. L’objectif à terme est de susciter l’émergence de cadres et agents de maîtrise parmi les populations habituellement exclues du monde de l’entreprise, faute d’éducation. « La maîtrise d’une technique n’est malheureusement pas gage de la capacité de synthèse ou de raisonnement logique d’un individu. C’est là un enjeu fondamental pour le développement de nos équipes aujourd’hui, d’où notre intérêt pour le projet innovant de Y Generation Education, » a déclaré Alain Tissier, vice‐président de Renault Brésil.

En plus de Renault et Casino, la start-­‐up planche aussi sur la mise en oeuvre d’initiatives pilotes au Brésil avec Danone, Essilor, L’Oréal et Schneider Electric. Par ailleurs, elle ambitionne de lancer son programme en France dès l’an prochain. Son objectif est de former 200.000 jeunes dans les deux pays d’ici à 2018 et 200 000 brésiliens d’ici à 2020.

Y Generation Education, comment ça marche ?

Apprendre à apprendre, savoir mener un raisonnement logique, aborder un problème avec méthode, être persistant, faire attention aux détails, avoir confiance en ses capacités : autant de compétences fondamentales et socio­‐émotionnelles dont Loïs Warner, Clémence Coghlan et Ludovic de Gromard, les co-­‐fondateurs de Y Generation Education, ont constaté la faiblesse chez les jeunes de 16 à 30 ans issus de milieux défavorisées, dans le cadre de leurs premières expériences professionnelles en recrutement international et en gestion de projet sur les cinq continents.

Vidéo de présentation du projet Y Generation Education

Mû par l’ambition de révéler le potentiel de millions de jeunes à travers le monde, Ludovic de Gromard est parti l’an dernier au Bangladesh pour convaincre le Pr. Yunus de les accompagner en devenant Président d’Honneur de Y Generation Education. Depuis, la start-­‐up a développé avec son partenaire américain CSMLearn un programme en ligne innovant de 100 heures qui utilise l’intelligence artificielle pour adapter la formation à chaque participant.

La technologie, considérée comme la plus avancée au monde dans le domaine, analyse en continu les réponses de chaque participant, ses méthodes d’apprentissage et son état émotionnel afin d’individualiser son parcours. Au‐delà du contenu (logique numéraire, extraction d’information, méthodes de résolution de problèmes, etc.), le système permet en outre de former à la persévérance, à l’autonomie, à l’attention au détail, autant de qualités requises dans le monde du travail. Ce programme a été présenté en mai dernier à la Maison Blanche, où il a été qualifié de « solution visionnaire pour révolutionner la formation des adultes. » Le parcours personnalisé en ligne est complété par des dynamiques d’enseignement entre les élèves (peer-­‐to-­‐peer learning) pour former au partage de connaissances et à la communication claire d’un message.

Le troisième pilier de Y Generation Education consiste en un coaching individuel reposant sur des techniques de neurosciences pour le développement personnel et social du participant. La promesse de Google Impact Challenge France « Compte tenu de mes cinq années d’expérience sur le terrain en Amérique Latine, il m’est impossible de ne pas être séduit par la mission de Y Generation, » a déclaré Quentin Dubois, Directeur informatique Amérique Latine RH pour L’Oréal et conseiller auprès des fondateurs de Y Generation Education. « Leur projet est simple, peut facilement être déployé à grande échelle, utilise une technologie sans équivalent et l’équipe qui le mène est remarquablement performante. »

Y Generation Education a déjà levé 500.000 euros, soit la moitié de ce dont la start-up a besoin pour finaliser le développement et l’adaptation portugaise et française de la technologie.

Pour sa toute première édition, Google Impact Challenge France récompensera quatre projets d’une bourse de 500.000 euros chacun et du soutien technique de Google France. Le public a jusqu’au 7 octobre pour voter pour son projet préféré sur le site de Google.

Google Impact Challenge France 2015
- Vote : du 14/09 au 07/10
- Site : impactchallenge.withgoogle.com/france2015
- Comment voter : entrer sur le site et cliquer sur "VOTER". Il est possible de voter sur vos différents appareils multimédias (ordinateur, tablette et portable)
- Résultat : le 08/10

Contacts :

Lois Warner
lwarner@ygen-edu.com
+55 (21) 98620 9899

ludovic de gromard
ldegromard@ygen—‐edu.com
+33 6 81 90 70 58 - +33 6 43 72 06 65

publié le 08/10/2015

haut de la page